L’accueil des marins sur le territoire de Nantes/Saint-Nazaire

Organisation

Avec un trafic extérieur annuel de l’ordre de 30 millions de tonnes, Nantes Saint-Nazaire est le premier port de la façade atlantique française et le 4è port français. Son territoire s’étend sur 65 km le long de l’estuaire de la Loire.

Les sites portuaires de Nantes Saint-Nazaire accueillent chaque année plus de 3 000 escales de navires marchands. Cette activité logistique génère 16 000 emplois sur les territoires ligériens ; elle crée au total 2,7 milliards d’euros de valeur ajoutée et plus de 26 000 emplois dans les régions du grand Ouest.

Les installations du port de Nantes Saint-Nazaire sont situées sur l’estuaire de la Loire, lequel débouche sur le golfe de Gascogne.
18 sites spécialisés permettent le transit de 270 types de trafics. Les sites aménagés, et en cours d’aménagement, représentent une surface totale de 1 650 hectares.

Conformément à une longue tradition maritime, l’accueil des marins en escale, la mise à leur disposition de moyens et services de bien être est une des obligations de l’Etat du port, de celui dans lequel le navire fait escale. Il s’agit de missions d’accueil, de conseils de services, de la possibilité de communiquer avec les familles, de pouvoir acheter à prix modeste des objets nécessaires au quotidien et éventuellement, de petit souvenir  » local » voir national.

Il s’agit de veiller à ce que, dans les ports concernés, les conditions permettent la mise à disposition effective des gens de mer de tels services.

Dans les faits, le réseau des acteurs concourant au bien-être des gens de mer est important, et vit grâce au concours de nombreux bénévoles qui vont au-devant des marins en escale mais il rencontre parfois des difficultés pour son fonctionnement au quotidien.

 Les comités institutionnels au service des marins

 Les commissions portuaires de bien-être

S’il appartient au tissu associatif de remplir ces missions d’accueil, une réglementation récente a instauré dans les ports des commissions portuaires de bien-être dont le rôle n’est en aucun cas de se substituer aux acteurs associatifs et aux Conseils de bien-être existant.

Suivant la recommandation n° 173 de l’OIT, il a été estimé que la coopération, localement, de l’ensemble de ces acteurs grâce à l’instauration des commissions portuaires de bien-être serait grandement facilitée.

Ces commissions remplissent, si nécessaire, un rôle de concertation, de coordination ; elles permettent, le cas échéant, de procéder aux tours de table permettant de dégager des solutions pratiques ou des financements pour répondre aux besoins identifiés.

Les commissions portuaires de bien-être des gens de mer sont créées et leur composition fixée par arrêté préfectoral. Elles sont présidées par le Préfet ou son représentant. Elles examinent l’adéquation aux besoins des gens de mer des moyens et services mis à leur disposition dans les ports. Elles formulent des propositions en vue de l’amélioration de leur fonctionnement, notamment par des actions de conseil auprès des organismes, associations ou personnes concourant au fonctionnement des services de bien-être portuaires.

Un arrêté du ministre chargé de la mer du 15 décembre 2008 a déterminé la liste des ports dans lesquels sont créées ces commissions et leur composition type, qui prend en compte la diversité des administrations, collectivités territoriales, associations, organismes et acteurs professionnels œuvrant au bien être des gens de mer dans les ports (Dunkerque, Calais, Le Havre, Rouen, Nantes/Saint-Nazaire, Saint-Malo, Brest, Lorient, La Rochelle, Bordeaux, Bayonne, Marseille-Fos, Sète, Port la Nouvelle, Fort de France, Port Réunion).

Le Conseil du Bien-être des Gens de mer

Celui-ci a pour objet :

– de coordonner l’accueil des gens de mer en escale au Port de Nantes/Saint-Nazaire et de concourir à l’action commune des différentes personnalités, entités et collectivités qui, dans l’espace portuaire Nantes/Saint-Nazaire, ont le souci de l’accueil des marins et/ou participent à la production d’un service social à leur destination,

– de rechercher et redistribuer des financements afin d’améliorer l’information, l’accueil et l’aide aux marins de passage dans le port, sans distinction de nationalité, couleur, sexe, religion, opinion politique et origine sociale.

Les associations de terrain

Le Foyer du Marin A.G.I S.M.

Celui-ci était situé sur la zone portuaire de Donges et Montoir (Réouverture du nouveau foyer d’accueil au cours de l’été 2013), et appartient à une Association Nationale d’accueil des marins. L’animatrice du Foyer passe chaque jour présenter les prestations offertes par celui-ci :

– Un service de minibus gratuit permet de transporter les marins entre leur navire et le Foyer, à la demande (par téléphone) des marins.

– Un transport au centre commercial proche peut être organisé.

On trouve au Foyer la plupart des services dont un marin éloigné des siens a besoin : change, téléphone, cartes téléphoniques, liaison Internet, timbres, cartes postales, souvenirs, cadeaux.

Autres services proposés : bar, jeux vidéo, télévision par satellite, billard, baby-foot, instruments de musique, lecture.

L’association offre également des informations sur la région et propose des rencontres sportives ou avec des familles.

Association Marine Accueil Loire de Saint-Nazaire

L’association accueille des équipages en escale de 18 à 22 heures.

Les services proposés sont : télévision, dvd, billard, baby-foot, fléchettes, boutique de souvenirs de Paris, change en dollars US, timbres, carte téléphonique « seafarer », accès internet, bar.

L’accès est réservé aux marins de commerce en escale.

L’association fonctionne uniquement avec des bénévoles.

Nantes Port Accueil !

 L’activité de visite à bord

L’association rencontre à bord des navires les marins de passage à Nantes, Rezé, Bouguenais, Saint-Herblain, Basse Indre et Cordemais, tous les jours ouvrables à bord, afin de leur apporter des informations (guides touristiques, plans), vente de cartes internationales de téléphone, fourniture à bord d’accès à internet et de téléphones, tickets et horaires des bus et tram, transport sur demande par mini bus vers les centres commerciaux, le centre-ville et les bureaux de change.

En fonction des disponibilités, de jeunes étudiants nantais ou étrangers, se proposent de rencontrer les marins.

L’accueil à terre

L’association dispose d’un petit lieu d’accueil au Centre nautique de « Sèvre et Loire ». Elle propose, autour d’une boisson, des accès au téléphone ou internet, et une petite librairie.

L’association fonctionne uniquement avec des bénévoles et il ne leur est pas possible d’ouvrir le centre chaque jour.

Celui-ci est seulement accessible selon les possibilités des visiteurs.

Les visites se font uniquement sur rendez-vous.

Les associations sociales et juridiques

 Service Social Maritime (SSM)

Le SSM est le Service Social unique de l’Etablissement National des Invalides de la Marine (ENIM), de la Caisse Maritime des Allocations Familiales (CMAF), des organisations d’armateurs et des syndicats de marins. Il est le fruit de la volonté commune de toutes les structures maritimes, et toutes contribuent à son financement.

L’association, pilotée par une direction nationale établie à Nantes, a pour but d’assurer le Service Social des entreprises du secteur de la marine de commerce, de la pêche maritime, de la conchyliculture ou de la plaisance professionnelle employant des personnels salariés relevant du régime de l’Etablissement National des Invalides de la Marine, ainsi que celui des pensionnés et de toute autre personne non salariée relevant de ce même régime, et enfin de toute autre entreprise qui le souhaiterait et serait agréée par elle, et d’une manière générale de gérer ou d’apporter son concours à toute œuvre ou organisme destiné à venir en aide aux populations maritimes (extrait des statuts).

Le SSM contribue aux politiques de prévention des inadaptations, des accidents de santé, de l’isolement et de la dépendance des personnes âgées, des difficultés de reclassement professionnel, de l’intégration des jeunes marins, de la gestion des risques et du surendettement.

Le SSM est un partenaire des pouvoirs publics, des organismes et des entreprises maritimes dans l’application des politiques sociales.

Il apporte son concours aux armements, aux ports, aux écoles maritimes, et à toutes les structures concernées par la vie maritime.

Cette vocation peut être étendue, dans le cadre de conventions spécifiques, à d’autres secteurs ou entreprises du domaine maritime.

Observatoire du Droits des marins

Les missions de l’Observatoire sont de :

  • Réaliser et soutenir des recherches sur les conditions de vie et d’emploi des marins, dans la diversité des activités de transport, de pêche, y compris les aspects familiaux et sociaux ;
  • Apporter une meilleure connaissance de la réalité des situations de non droit et de sous développement qui prévalent dans le monde maritime ;
  • Développer et utiliser les nouvelles technologies de l’information dans le cadre d’un réseau maritime francophone international ;
  • Centraliser et échanger des informations entre les partenaires concernés par la définition et la mise en œuvre des droits des marins ;
  • Participer à un réseau international d’institutions non gouvernementales produisant des recherches sur les conditions de vie et d’emploi des gens de mer ;
  • Mettre en relation, les hommes et les institutions engagés dans le combat des droits humains dans le monde, pour conjuguer et coordonner leur action ;
  • Assurer des services aux associations et ONG maritimes, notamment dans les pays du Sud et de l’Est où les besoins sont les plus importants.
  • Faire des études, analyser et formuler des propositions de réforme, notamment en termes de droits sociaux.